Noir Corbeau


image bandeau_resa.jpg (0.2MB)
Photo Jeanne Davy

« Noir Corbeau » pose la question de l’enfant en temps de conflit et de guerre.
Nous sommes dans la position inconfortable d’être spectateurs de l’insupportable. Les danseurs ont l’âge de ces jeunes dont ils parlent. Ils sont partis à leur rencontre à travers la danse, dans leur refus de n’être que des spectateurs.

image NC_1.jpg (65.2kB)


Noir Corbeau est une pièce de contrastes dans laquelle les danseurs nous donnent à voir : les états « d’intranquillité » - de ce passage brutal de la tranquillité à la peur - l’opposition à la domination, à l’adversité. Noir Corbeau c’est aussi l’humanité conservée - malgré la faim et la terreur - les rires, la dérision, le désir de rester en vie face à la souffrance, l’aptitude à s’extraire par la pensée de l’horreur du quotidien, l’errance, le déracinement.
« Les enfants sont le reflet de la vie qu’on leur propose, en définitive ils nous renvoient sans détour l’image de l’humanité et de l’inhumanité. »

image NC3.png (0.3MB)


Zéline Zonzon,Chorégraphe
Laurent Aigon, Musique originale et régie
Isabelle Artal-Collin, Direction percussions et composition
Ollivier Lacroze, Création lumière et régie
Isabelle Gaudin, Responsable logistique et Administratrice
Marylène Duprey, Chargée de diffusion, communication.
Jeanne Davy, Photographe

Sur scène : Johanna Céccé, Clément Charlon, Charlotte Collin, Eva Delfla, Florian Garcia, Lou Haas, Lucie Michel, Déborah Nibigirwe, Léonie Pons, Léah Tardif.

Collaboration entre la Compagnie de jeunes danseurs Vie d’Artiste et une classe de percussions du Conservatoire de Nîmes